Diet Stat - diététique et régimes Index du Forum Diet Stat - diététique et régimes
Le site des statistiques diététiques
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    S'enregistrerS'enregistrer 
 Espace persoEspace perso  ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion  
Partager cette page :    
Hyperphagie
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Répondre au sujet    Diet Stat - diététique et régimes Index du Forum -> Maladies et troubles alimentaires
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
NasJSK
Admin


Inscrit le: 18 Jan 2007
Messages: 2262
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 19/6/07, 15:44    Sujet du message: Hyperphagie Répondre en citant

L'hyperphagie est un trouble du comportement alimentaire récent ("Binge Eating Disorder" ou Syndrome d'hyperphagie incontrôlée (Spitzer et al., 1993)).

Il se distingue de la boulimie par l'absence de contrôle du poids et donc l'absence de vomissements. L'évolution de cette variété est plus favorable en comparaison avec le trouble boulimique.

Les "crises" d'hyperphagie (hyperalimentation) sont caractérisées par la prise, en une courte période de temps (moins de deux heures), d'une quantité de nourriture dépassant notablement ce que la plupart des personnes mangent dans le même temps et les mêmes circonstances. La personne n'a pas l'impression d'avoir le contrôle de sa prise alimentaire ni la possibilité de s'arrêter.

Contrairement à la boulimie, l'hyperphagie est une prise d'aliments précis et choisis. S'en suit un sentiment de dégoût, de honte, mais ces compulsions sont incontrôlables.

Les crises d'hyperphagie sont souvent liées à un état dépressif.

source : wikipedia
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mmaariiee
Invité





MessagePosté le: Ven 20/7/07, 01:45    Sujet du message: Répondre en citant

voici ce que j'avais trouvé un jour sur Internet à propos de l'hyperphagie.
je ne me rappelle plus de la source mais ça exposé aussi le probleme de l'hyperphagie

Il existe d'autres désordres alimentaires différents de l'anorexie et la boulimie, comme l'hyperphagie qui est une prise excessive d'aliments.
Celle-ci peut être d'origine familiale ou résulter de mauvaises habitudes alimentaires, en particulier elle peut être la conséquence de régimes trop restrictifs.
Elle peut prendre la forme d'agapes transitoires et occasionnelles ou se présenter comme un grignotage permanent.

L'Hyperphagie et la Boulimie présentent des tableaux assez différents.

Contrairement à la boulimie, l'hyperphagie ne se présente pas sous forme de crises aiguës suivies de vomissements et ne comporte pas de comportements compensatoires comme la prise de purgatif, le jeûne, ou l'exercice physique excessif.

C'est plutôt une forme de grignotage permanent ou une prise de quantité d'aliments largement supérieure à la moyenne alimentaire avec total déséquilibre nutritionnel qui amène bien évidemment une prise de poids plus ou moins importante.

Ce type de comportement alimentaire est souvent causé par une dépression réelle exprimée ou non. Cette frénésie alimentaire sert justement de consolation, de compensation à un état dépressif qui fait que l'on se sent anxieux, seul, fatigué ou que l'on s'ennuie.

La mise en place de régimes restrictifs dans ce contexte dépressif est inefficace et aggrave souvent le syndrome.

Seules les psychothérapies (psychanalytiques) et éventuellement un traitement antidépresseur ont fait preuve d'une efficacité.
Revenir en haut de page
NasJSK
Admin


Inscrit le: 18 Jan 2007
Messages: 2262
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 20/7/07, 01:55    Sujet du message: Répondre en citant

merci pour le complément d'article Wink si tu trouve d'autres trucs n'hésite pas
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MDanielle
Invité





MessagePosté le: Ven 20/7/07, 11:00    Sujet du message: Répondre en citant

voir aussi
http://blog.doctissimo.fr/hyperphagie_quand_tu_nous_tiens/index.php//index.php?cont=indB&contB=gHome
bien dérouler
http://psychodoc.free.fr/hyperphagie.htm
http://www.troublesalimentaires.org/hyperphagie.htm
http://www.zero-complexe.com/lhyperphagie.php
copié collé de gros.org
Tandis que la Boulimique parvient à contrôler son poids tant bien que mal par le vomissement provoqué ou d'autres méthodes, l'hyperphage boulimique n'utilise pas de telles techniques et est donc la plupart du temps en surpoids.
Selon les premières estimations, 20 à 50 % des individus en surpoids qui consultent en vue de maigrir seraient sujets à des troubles du comportement alimentaire de ce type.
Contrairement à l?anorexie mentale et la Bulimia nervosa, l'hyperphagie boulimique serait de fréquence semblable dans les deux sexes (on compte un homme anorexique pour neuf femmes, un homme boulimique pour neuf femmes).
Les obèses hyperphages incontrôlés seraient davantage préoccupés par la nourriture et par leur poids que les obèses non hyperphages incontrôlés, toujours occupés à se restreindre sans y parvenir, plus insatisfaits de leur physique. Ils seraient aussi davantage perturbés psychiquement: on observerait chez eux plus de dépressions, d?attaques de paniques et de manifestations phobiques. Ils auraient enfin plus de troubles de la personnalité.
On ne peut à ce jour dire si leur surpoids est dû aux comportements alimentaires aberrants, ou bien si au contraire le syndrome d?hyperphagie boulimique résulte des efforts de restriction d?obèses en mal d?amaigrissement.

Définition du DSM-IV, 1996 (Diagnostic and Statistical Manual)
HYPERPHAGIE BOULIMIQUE ("Binge eating disorder", Spitzer et al., 1993; DSM-IV, 1996)
A. Épisodes récurrents de crises de boulimies (" binge eating "). Une crise de boulimie répond aux 2 caractéristiques suivantes :
1) Absorption, en une courte période de temps (moins de 2 heures), d?une quantité de nourriture dépassant notablement ce que la plupart des personnes mangent dans le même temps et dans les mêmes circonstances.
2) Sentiment de perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise (par exemple, sentiment de ne pas pouvoir s?arrêter de manger ou de ne pas pouvoir contrôler ce qu?on mange ou la quantité de ce qu?on mange).

B. Durant les crises de boulimie, au moins trois des critères suivants d?absence de contrôle sont présents :
1) Prise alimentaire nettement plus rapide que la normale.
2) L?individu mange jusqu?à l?apparition de sensations de distension abdominale inconfortable.
3) Absorption de grandes quantités d?aliments sans sensation physique de faim.
4) Prises alimentaires solitaires afin de cacher aux autres les quantités ingérées.
5) Sensations de dégoût de soi, de dépression, ou de grande culpabilité après avoir mangé.

C. Le comportement boulimique est source d?une souffrance marquée.

D. Le comportement boulimique survient en moyenne au moins 2 fois par semaine sur une période de 6 mois.

E. Le comportement boulimique n?est pas associé à des comportements compensatoires inappropriés (par exemple vomissements, prise de laxatifs, exercice physique intensif), ne survient pas au cours d?une Anorexie mentale (Anorexia nervosa) ou d?une Boulimie (Bulimia nervosa).
Les autres troubles du comportement alimentaire

L'hyperphagie nocturne: Albert Stunkard, un psychiatre américain, décrit en 1955, sous le nom de "Night eating syndrome", un comportement consistant en un besoin impérieux de manger au cours de la nuit. L'individu se réveille régulièrement au milieu de la nuit et ne peut se rendormir qu?après avoir absorbé une copieuse collation, souvent ingurgitée dans un demi-sommeil. Le lendemain matin, il ne lui reste que des souvenirs imprécis de ce qu?il aura consommé durant l?épisode nocturne.
Il n'est pas rare que la personne souffre aussi de troubles du sommeil: somnambulisme, apnée obstructive du sommeil.
On peut comprendre cette conduite comme un abandon du contrôle favorisé par le relâchement nocturne. Toute la journée, l'individu contrôle son comportement alimentaire; ce contrôle se trouve mis en échec durant la nuit.
On a aussi noté divers troubles neuroendocriniens associés à l'hyperphagie nocturne, qui sont autant de voies de recherches: élévation amoindrie du taux de leptine nocturne et de mélatonine, augmentation du cortisol plasmatique.

Les fringales de sucres ou "Carbohydrate craving". Décrit par R. et J. Wurtman en 1981. Il s'agit de fringales impérieuses d?aliments exclusivement sucrés, qui pour les auteurs, s?apparenteraient à une toxicomanie et s'expliqueraient par la recherche d'une augmentation du taux de sérotonine cérébrale qui serait obtenue en ingérant du saccharose.Mais des études complémentaires montrent que les boulimiques et autres hyperphages incontrôlés sont fort rarement avides exclusivement de sucres. Rappelons que les gâteaux, biscuits et produits chocolatés sont plus riches en graisses qu?en sucres.
Les fringales de sucres ont aussi été évoquées à propos de la dépression saisonnière, consistant en états dépressifs débutant régulièrement en automne et disparaissant au printemps, se manifestant par un ralentissement psychique, de la fatigue, une augmentation du temps de sommeil, des fringales sucrées et une prise de poids

La chocolatomanie: Les chocolatomanes sont volontiers sportifs, actifs ou hyperactifs, sociables, et auraient tendance à intérioriser les conflits. Ils consomment du chocolat dans les situations de stress ou de conflit interne. On a invoqué différents modèles biochimiques pour expliquer cette appétence: effet du sucre sur le taux de sérotonine cérébrale, la phényléthylamine, précurseur de cette même sérotonine, les effets bienfaisants du magnésium, tous présents dans le chocolat. Ces différentes théories n'ayant pas pu être vérifiées, on en revient à l'idée que c'est le plaisir sensoriel intense engendré par le chocolat qui est à l'origine de son ingestion en grande quantité.
Revenir en haut de page
NasJSK
Admin


Inscrit le: 18 Jan 2007
Messages: 2262
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 20/7/07, 17:45    Sujet du message: Répondre en citant

merci MDanielle pour les liens Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mmaariiee
Invité





MessagePosté le: Sam 21/7/07, 01:44    Sujet du message: Répondre en citant

oulà, ça me fait presque peur... je me sens presque (voir totalement) concernée... Je ne demande à present qu'est ce qu'une quantité raisonnable en fait? parce que je pense qu'elle varie d'un individu à l'autre.

Je me demande aussi si ça ne concerne pas toute la population en fait , ceux qui grignotent, ceux qui craque, les gros mangeurs...

comment concretement savoir si l'on est dans ce cas où pas?
Revenir en haut de page
NasJSK
Admin


Inscrit le: 18 Jan 2007
Messages: 2262
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 21/7/07, 08:46    Sujet du message: Répondre en citant

il est simple de connaitre la quantité de nourriture idéal pour ton corps, c'est celle qui ne te fais ni prendre ni perdre de poids...(biensure il y aaussi la qualité des aliments , légumes, viandes .. afin d'eviter les carences)

ensuite, reste a savoir quel poids te convient, je pense que l'IMC est un bon indicateur car il garanti une bonne santé. Si ton IMC est compri entre 19 et 24, ton poids ne represente pas de danger pour ta santé

(à noter que + on est gros, + la quantité de nourriture idéal augmente , car notre corps compte + de cellules), donc + tu mincira, plus tu devra reduire les rations , puis lorsque tu atteindra ton poids voulu, ça sera a toi de trouver la quantité qui permettra a ton poids de rester stable


Smile voila
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
baghe78
Pro
Pro


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 2108
Localisation: 78

MessagePosté le: Sam 1/9/07, 21:55    Sujet du message: Répondre en citant

bah voilà!!! ça me corespond à 200%!!
c'est pendant ma dépression que j'ai pris le + de kilos.......

au moins je peux mettre un nom sur le problème!! Confused Wink
_________________


Objectif 1 = 72 kg
Objectif 2 = 68 gk
Fin = 64 kg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
chipie_49
Modérateur


Inscrit le: 21 Aoû 2007
Messages: 2159
Localisation: Challans (85)

MessagePosté le: Dim 2/9/07, 16:27    Sujet du message: Répondre en citant

c'es bien de pouvoir mettre un nom sur quelque chose

moi depuis 2 an je souffre de ce genre de crise et c'es vrai que c'es souven aprè un régime qui m'empéche de mangé tel ou tel aliment ou lorsque je ne sui pa en période de régime c'es pour comblé un vide

mai bon avec ww je n'en ai plus car je n'ai pa d'alimen interdi et ca m convien totalement
_________________


Objectifs :
- 79 kg =
- 73 kg =
- 69 kg =
- 67 kg =
- 65 kg =
- 63 kg =
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
roots06
Invité





MessagePosté le: Dim 2/9/07, 18:57    Sujet du message: Répondre en citant

c bien chipie... tu as fais le plus gros. trouvé le regime qui te correspond le mieux Wink
Revenir en haut de page
misslina
Invité





MessagePosté le: Lun 12/11/07, 09:32    Sujet du message: Répondre en citant

Bon ben ça y est, j'ai compris... Rolling Eyes
Je disais que c'était de la boulimie passagère, que ça allait passer, ben aujoud'hui non,je ne dis plus boulimie, mais hyperphagie.
Point positif : j'ai réellement trouvé de quoi je souffre.
Autre point positif : je sais qu'il faut que je parle. Que j'en parle. De quoi? ben de mes problèmes passés qui me pourrissent ma vie présente, et celle de mon mari, et celle de ma fille, et....

2000-2005 : me suis "suicidée" à ma façon. Plus envie de vivre pour cause de rupture sentimentale, j'ai voulu faire la forte et ai tout pris à bout de bras. Coté finances, ce n'était plus top du tout. Mais je continuais mes "conneries" pour ne pas être en marge des copines... j'étais déjà bien seule.
Puis je sortais beaucoup. ALors je buvais un peu avec de bonnes cuites de temps en temps... régulièrement. Mais l'alcool me dégoute, alors ça a été l'argent. plus j'en avais, plus j'en dépensais. Je travaillais beaucoup pour avoir de grosses primes et les dépenser sans compter dans n'importe quoi, en offrant des cadeaux à tout le monde, pour que l'on puisse m'aimer. Puis après, il y a eu ceux qui ont compris mon manège. Qui sont venus s'installer chez moi, qui ont un peu profité (et ils ont eu raison quelque part...) enfin tout ça pour arriver en 2005, après 5ans d'agonie, je me suis écroulée et ai été hospitalisée 3 semaines.
Traitée par anxiolitiques et anti dépresseurs, je me suis "réveillée" d'un long cauchemard, tout à coup et ai repris ma vie en main.

J'ai rencontré mon mari, suis tombée enceinte rapidement (surprise d'ailleurs car je pensais que j'étais tellement nulle, que meme un enfant ne voudrait pas de moi!!!)
Ma confiance en moi est revenue peu à peu avec de nouvelles connaissances plus saines, des personnes qui m'aident, et me revalorisent.
Puis voilà, décembre dernier, alors que je suis enceinte de 5 mois, je suis licenciée et là, c'est la cata pour moi car je panique et j'ai peur de ne pas pouvoir élever mon enfant, peur de retomber dans la galère financière dans laquelle j'étais.
Mais ma "cure" d'il y a 2ans m'a permis de faire face avec l'aide de mon mari et des miens.
Toutefois, j'ai comblé mes angoisses par la bouffe.
Aujourd'hui, il faut que je perde les kilos pris pendant la grossesse, mais ce n'est pas en mangeant du nut.... que je vais y arriver.
Bon, j'abrège.
En fait, quand mon mari est là, je ne mange rien.
Quand je suis seule avec ma fille... je bouffe!!!!
Aller, je vais y arriver, parce que je ne veux plus être comme je suis, et que je veux sauver, mon couple, ma famille, mon être, tout simplement

Merci de m'avoir lu...
Revenir en haut de page
pam.033
Invité





MessagePosté le: Mer 12/12/07, 15:05    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour à toutes,
moi aussi je comprend mieux le pourquoi du comment (comme on dit).
je suis comme misslina quand je suis seule avec mes enfants il faut que je mange par contre lorsque mon mari est là je mange normalement (ni plus ni moins).
C vrai que quand il n'est pas là je me sens terriblement seule, en plus je ne travaille pas (mes petits bouts ont 1 an) car je suis en congé parental (mais en temps normal je ne fais que des cdd par ci par la) et je dois admettre que de rester à la maison me pèse. j'ai commencé à travailler à 16 ans (pendant les vacances scolaires) et lorsque je ne travaillais pas j'étais à l'école donc être à la maison c pour moi comme être dans une prison (même si ce n'en n'est pas une) et que j'adore ma petite famille.
En bref il faut que je reprenne ma vie en main pour pouvoir y arriver.

Allez courage à toutes (et à tous) celles qui sont comme moi et disons adieu à ce "phénomène"!!!
Revenir en haut de page
roots06
Invité





MessagePosté le: Mer 12/12/07, 18:41    Sujet du message: Répondre en citant

tu va y arriver pam... on sera là pour te soutenir. on va se serrer les coudes toutes les deux, moi aussi je fais ce genre de crises (mais moi, c meme quand monsieur est là Sad )
Revenir en haut de page
gentiane28
Invité





MessagePosté le: Dim 30/12/07, 13:19    Sujet du message: Répondre en citant

je suis comme toi roots ,quand mon mari est là je mangeais plus mais qauns je suis seule je mange moins donc aujourdhui je controle mes implusions ..mon mari ne comprends plus aujourdhui car jemange moins en sa presence
jai gagné Twisted Evil mais maintenant c est le stress qui me fait manger plus Evil or Very Mad Evil or Very Mad il faut que je trouve mon pb
à mediter
Revenir en haut de page
chopy
Pro
Pro


Inscrit le: 15 Nov 2007
Messages: 6307
Localisation: TOULOUSE

MessagePosté le: Dim 30/12/07, 14:53    Sujet du message: Répondre en citant

Ben moi je sais pas trop en fait, le stress certainement....
Pourtant hier j'étais pas stressée et je me suis enfilée une dizaine de truffes au chocolat..... Crying or Very sad Sad
_________________


010907:145 / 210510:120 / :110 / fin:70
Nouveau site ! www.avonchezvous.fr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Diet Stat - diététique et régimes Index du Forum -> Maladies et troubles alimentaires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com